Travail de la vigne

Le pressurage

Une fois cueillis les grappes sont acheminées vers le pressoir dans les plus bref délais. Le principe de base du pressurage Champenois permet l'éclatement du grain sans qu'il y ait coloration. Ni enveloppe, ni pépins ne viennent entamer la finesse des moûts obtenus.

L'assemblage

Après un repos hivernal dans nos caves il faut réunir dans un seul breuvage (suivant nos vins) toutes les qualités et tous les atouts de ces composants et ainsi permettre d'assurer la pérennité des qualités gustatives d'un Champagne au fil des années.

Moment de réflexions, de choix et de dégustation avant la mise en bouteille : le tirage . Ensuite le reste du travail va se faire dans la bouteille : prise de mousse (2ème fermentation), vieillissement sur lies (15 mois minimum) et le remuage qui a pour but de concentrer le dépôt dans le goulot de la bouteille. Il ne reste plus qu'à l'expulser : le dégorgement.

La seconde fermentation ayant utilisé la majeure partie du sucre et le dégorgement engendré une légère perte de vin un complément est nécessaire : le dosage.
C'est-à-dire qu'une liqueur constituée de sucre et de vin de réserve va donc être rajoutée. Chaque vigneron à son propre secret, c'est la touche finale d'un travail de longue haleine. Cette bouteille après être bouchée et habillée se présentera à vous sous son meilleur jour.

La dégustation

Longuement nous avons réunis tous ces éléments, ils vous permettent maintenant de partir à la découverte de la diversité de nos vins. Elle fait appel à tous vos sens :

  • Regarder

  • Sentir

  • Goûter

Vous trouverez un Champagne de corps, d'esprit, de cour ou d'âme. Apprécier et partager ce merveilleux breuvage.

Un terre d’exception
transmise de génération en génération

Propriétaire-récoltant
depuis 70 ans, notre
champagne est le
reflet de l’amour de
notre métier
Issu de la côte des
blancs, le chardonnay
est le seul cépage
blanc de la champagne.